les artistes

Pierre Delcourt


Peindre
comme on verse des larmes dans la mer
ou comme on laisse tomber sans tristesse
quelques gouttes de son sang sur la page blanche
pour observer, non la blessure,
mais la couleur invisible de la pensée
et le bruit curieux que fait dans nos têtes l'idée de la mort

Peindre le sommeil d'encre et d'eau de la créature
quand elle n'est plus un corps mais une absence
Peindre le silence et la forme même de nos rêves
par où nous demeurons solidaires de l'impossible

Juste avant qu'elle se forme dans la bouche
peindre la voix.

Léon Zack