les artistes

 

Rolande Alonso-Ravé


La peinture « La toile comme univers » répond Rolande Alonso-Ravé. De l'outil à la main, de la main à l'esprit, au sentiment, un graphisme s'inscrit sur la surface offerte. Traversée du temps, mémoire de l'instant, suspendu, cueilli, déposé.
Pinceaux, brosses ou crayons articulent des mots, écrivent les atmosphères. L'artiste y trace, humanise la trace. Cette trace est un trait, une ligne, une rature, un relief, une écorchure.
Ce geste premier naît d'une rencontre avec une matière, une couleur, une pensée et l'artiste entre dans la toile, chemine, trébuche, avance, va « au fond de la mine » à la quête d'un passage de lumière. Cette lumière émane d'un sourd brouillard, irradie d'une tache, caresse la peau de l'œuvre. Une peau rugueuse pourtant, grattée, griffée, recouverte, découverte, mise à nu.
Entre contraintes et contrastes, Rolande Alonso-Ravé interroge et révèle l'empreinte du réel, dans l'univers de ses œuvres.

Nathalie Le Berre